Que choisir entre le soudage MMA, MIG/MAG ou TIG ?

soudage MMA

La soudure est une activité qui consiste à assembler en permanence deux objets métalliques grâce à un métal d’apport en fusion. Son principal but est de garantir la continuité ainsi que la résistance de la matière qu’il faut assembler. Il y a de nombreuses méthodes qui existent pour faire les travaux de soudage particuliers. Partons à la découverte des diverses techniques de soudure dans les lignes à suivre.

Quels sont les différents types de soudure qui existent ?

On distingue principalement 3 types de soudures à savoir : le soudage TIG, le soudage MMA et le soudage MIG-MAG. Parmi ces trois procédés, le poste de soudage MMA est celui avec le plus de notoriété.

Le soudage TIG

Par définition, le soudage TIG est une technique de soudure qui se sert d’un arc électrique, d’un gaz inerte ou neutre et d’une électrode en tungstène. En effet, l’arc électrique est réalisé entre les pièces à souder et une électrode en tungstène. Afin d’assurer la protection de l’arc électrique, de l’électrode, du métal d’apport et du bain de fusion de l’oxydation de l’air, il y a un gaz neutre qui est projeté dans la zone de soudage.

En général, le gaz neutre est de l’argon puisqu’il est capable de protéger l’intégralité des métaux en fusion. Le soudage TIG est adapté à la réalisation des tâches fines qui nécessitent une qualité de soudure exceptionnelle. Le soudage TIG se fait sur des outils où l’inspection des joints soudés subit un contrôle de qualité. C’est un procédé qui s’utilise pour des travaux minutieux et bien soignés tels que la soudure des cuves, des tuyaux, des chaudrons et des portails.

Ceux qui font usage de cette méthode sont des experts qui exigent plus de précision comparativement à la soudure MMA. Il s’agit des tôliers, des ferronniers, des tuyauteurs ou des chaudronniers. Le métal d’apport se place de façon manuelle par vous-même. En gros, avec la méthode de soudure TIG, vous avez une qualité de soudure exceptionnelle, un travail fin et précis et vous pourrez souder une multitude d’alliages.

Le soudage MMA

Le soudage MMA est la méthode la plus reconnue et la plus simple. Il est composé d’un transformateur classique offrant du courant alternatif. De plus, comme les postes à souder sont pour la plupart inverter depuis quelque temps, ils font recours aux semi-conducteurs de puissance apportant une multitude d’avantages. Au nombre de ces derniers, nous pouvons citer le courant continu qui favorise l’adaptation de la polarité au type d’électrode, la tension à vide élevée, une excellente régulation de l’intensité, etc.

Le procédé MMA se sert des électrodes enrobées encore appelées baguettes avec un diamètre compris entre 1,6 et 4 mm. Sur ce genre de poste, il y a un seul réglage qui se fait et il s’agit de l’intensité en fonction du diamètre de l’électrode. Il est beaucoup plus adapté aux travaux courants sur l’acier pour des épaisseurs de 2 à 10 mm.

C’est un soudage autogène et la forte température procurée par l’arc électrique favorise le soudage avec un métal d’apport grâce à la fusion des métaux de la même nature. Ce procédé permet de souder et de réparer des pièces de tailles moyennes en acier, en fonte ou en inox. Il est autant connu en raison de sa facilité de transport, de la simplicité des appareils, de la flexibilité d’utilisation et du faible investissement.

En effet, une électrode enrobée est composée de 2 parties, dont une âme et un enrobage. L’âme est donc le métal d’apport conduisant le courant électrique et l’enrobage est ce qui permet la fusion de l’âme et qui protège le cordon de l’air ambiant. En plus, il évite l’oxydation de la soudure. Cette méthode permet de réaliser les soudures dans n’importe quelle position et elle est assez pratique dans les endroits difficiles d’accès.

En outre, avec la disponibilité des électrodes disponibles, cette méthode vous permet de faire la combinaison de plusieurs matériaux comme les aciers alliés et non alliés, le cuivre, la fonte et le nickel. Notons que c’est un procédé est assez efficace pour l’assemblage des matériaux épais et minces et vous pouvez le réaliser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Pour une soudure MMA, vous devez savoir qu’il faut que l’épaisseur de la pièce à souder soit égale au diamètre de l’électrode. Cependant, le choix peut être fait en tenant compte de la capacité du poste.

Le soudage MIG MAG

En réalité, la soudure MIG MAG est un procédé qui permet non seulement d’assembler, de réparer, mais aussi de recharger en série les pièces en acier, en alu, en fonte, en cuivre ou en inox. Les personnes qui font usage de ce procédé sont en général des entreprises de charpentes métalliques, de métallurgie, de carrosseries industrielles pour l’assemblage de grandes pièces ou de chaudronnerie.

En ce qui concerne son fonctionnement, il y a un arc électrique qui se forme à l’extrémité d’un fil de soudure en bobine et la pièce à souder grâce à la protection d’un mélange gazeux d’argon et de dioxyde de carbone pour éviter l’oxydation. Il y a certains professionnels qui appellent encore ce procédé semi-automatique ou semi.

Il y a tout de même une différence entre les deux procédés. Dans le cas du MIG, ce sont des gaz chimiquement inertes comme l’argon et l’hélium qui sont utilisés. Pour le soudage MAG, ce sont des gaz actifs à l’instar du CO2 qui sont utilisés. Au cours du soudage, le gaz de protection est alimenté par la buse de gaz de la torche de soudage.

Son objectif est de protéger les matériaux qui sont fondus des conditions atmosphériques et de refroidir le pistolet de soudage. Même s’il y a des similarités entre les deux procédés, on note des différences au niveau de l’application. Le MIG (soudage au gaz inerte) s’utilise pour assembler des matériaux tels que le cuivre, l’aluminium, le magnésium et les métaux non ferreux.

Le MAG en revanche est utilisé pour le soudage des aciers de constructions non alliés, fortement alliés ou encore faiblement alliés. Le procédé MIG MAG est censé se faire à l’intérieur. Faites donc preuve d’attention et optez pour un équipement en fonction du type de soudage que vous désirez utiliser.